OLIVIER BROCHET – « L’enseignement français : l’excellence pour tous »

Le plan de développement de l’enseignement français à l’étranger était l’un des plus attendus par les expatriés. Le directeur de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE), Olivier Brochet, revient avec nous sur les enjeux de ce plan et la stratégie de l’Agence pour mener à bien ce chantier titanesque. Les ambitions du Président de la…

RICHARD YUNG – « Il faut foncer pour l’ouverture de Lycées français »

Le sénateur des Français de l’étranger, Richard Yung, nous a accordé un entretien exclusif suite à l’annonce de sa proposition de résolution relative aux enfants franco-japonais subissant un enlèvement parental. L’occasion d’évoquer avec lui ce combat d’une dizaine d’années mais également la réforme de l’enseignement français et les progrès de la dématérialisation. lepetitjournal.com – Vous travaillez…

Paris veut doubler le nombre d’élèves dans les lycées français de l’étranger

C’était un objectif lancé par Emmanuel Macron lors de sa visite à l’Académie Française, en 2018. Les ministres Le Drian et Blanquer l’ont mis en musique. D’ici 2030, Paris entend doubler le nombre d’élèves qui fréquentent les lycées français à l’étranger. Les professeurs détachés seront plus nombreux, mais ne pourront partir que pour une durée…

Le programme d’échanges scolaires de l’AEFE prend son envol

Plusieurs centaines d’élèves des lycées français du monde ont, chaque année, l’opportunité de réaliser un trimestre d’échange dans un autre établissement du réseau. Le tout sans rompre la continuité de leur parcours pédagogique. Lumière sur ADN, l’un des programmes en vogue de l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger). « On se demande presque pourquoi on…

La France va augmenter les frais de scolarité des étudiants extra-européens

Le Premier ministre français Edouard Philippe a annoncé, en ce lundi 19 novembre, un plan destiné à attirer les étudiants étrangers dans les universités françaises qui compte paradoxalement parmi ses mesures une hausse des droits d’inscription dans les écoles et universités de l’hexagone. Une décision qui risque d’impacter les 40 000 Marocains étudiant en France…